L’éléphant dans le salon

Dans mon salon, il y a un éléphant qui prend toute la place. C’est ce qu’il y a de plus gros dans la maison et c’est impossible de l’oublier. Les autres gens peuvent inviter des amies pour dormir ou pour étudier, mais pour moi, avec cette bête énorme dans le salon, ce n’est pas possible.

Alors, je pleure, je lui tire la queue, je lui tire la trompe et j’essaie de le convaincre d’aller ailleurs mais rien ne se passe – il est toujours là, au milieu du salon. Mais je m’entête, c’est peut-être que j’ai mal poussé ou mal tiré. Finalement, je passe tout mon temps à essayer de le faire bouger et j’oublie même de faire mes devoirs.

Cet éléphant, c’est l’alcoolisme. Alateen m’a appris que j’essayais de déplacer un éléphant. Et c’est impossible. Personne ne peut le faire. Quand on a un éléphant dans son salon, il faut apprendre à vivre avec. C’est la seule solution pour ne pas devenir fou.