Les groupes Al-Anon / AEDA / Alateen

  • ne donnent pas de conseils;
  • ne discutent pas des croyances religieuses des participants – ni de leur absence de croyances;
  • n’accordent leur appui ni ne s’opposent à aucune cause, aucune thérapie, aucun traitement;
  • s’autofinancent grâce aux contributions volontaires de ses participants; il n’y a pas de frais d’inscription ni de cotisations;
  • n’acceptent pas de fonds, de subventions ou de dons de l’extérieur;
  • respectent l’anonymat et la confidentialité; ce qui permet de développer un sentiment de confiance et d’honnêteté;
  • tiennent des réunions

OUVERTES, auxquelles peut assister toute personne désirant se renseigner sur le programme Al-Anon ou Alateen,

FERMÉES, lesquelles sont destinées à toute personne dont la vie est ou a été affectée par le problème d’alcool de quelqu’un d’autre;

  • sont créés par des membres Al-Anon et Alateen, c’est à dire des personnes affectées par l’alcoolisme d’un proche. Néanmoins, il arrive occasionnellement qu’un médecin, un travailleur social, un prêtre ou un membre AA décide d’amorcer la formation d’un groupe.