Al-Anon, un maillon important

Par Philippe Mottet, directeur de la Villa Flora, centre de traitement pour personnes dépendantes de l’alcool et autres substances, Sierre (Valais)

Plutôt que de citer son parcours professionnel, Philippe Mottet préfère dire qu’il s’est formé en écoutant les familles des alcooliques

Voilà 25 ans que, à titre professionnel, je reçois des familles touchées par la dépendance à l’alcool. Voilà 25 ans que je leur suggère systématiquement de contacter les groupes Al-Anon, AA ou d’autres groupes fonctionnant avec les douze étapes.

Pourquoi? Simplement parce que l’entraide fraternelle qui se donne dans ces groupes se base sur un vécu commun et que cette expérience de vie partagée s’est révélée une aide particulièrement efficace.

Les personnes qui fréquentent les groupes Al-Anon joue un rôle important dans la motivation de leurs proches à quitter la dépendance. Le succès de la Villa Flora est avant tout la réussite des familles qui ont accompagné un proche dans son traitement.

Sans les groupes d’entraide, un traitement court a peu de chance d’atteindre son but.

Les Al-Anon sont donc un maillon important du soutien dont ont besoin les familles touchées par la dépendance à l’alcool.

Voilà ce à quoi je crois, en tant que personne, mais aussi en tant que professionnel.