Jeunes

Salut!

Tu n’en peux plus. Personne ne te comprend. Tu te sens seul-e. Tu as envie de fuir. C’est trop la honte, tu as peur et tu n’as plus confiance en qui que ce soit.

Si une personne qui t’est proche boit beaucoup d’alcool, c’est tout à fait normal que tu te sentes ainsi !

Mais tu n’es pas seul-e dans ce cas. D’autres jeunes vivent des situations semblables et certains se réunissent régulièrement pour partager leurs soucis, leur force et leur espoir : il s’agit des groupes Alateen.

Ici, tu trouveras les groupes existants en Suisse romande et italienne. Hélas, en ce moment, peu de groupes sont actifs, faute de participants, mais ce n’est pas une raison pour renoncer. Envoie-nous un message via alateen@alanon.ch et nous te mettrons en contact avec un jeune de ton âge ou avec une personne adulte qui a grandi dans une famille alcoolique pour que tu puisses partager. Il sera peut-être même possible de relancer un groupe près de chez toi.

Et n’oublie pas : si quelqu’un boit trop, ce n’est absolument pas de ta faute !

Le Comité Alateen

Alateen, c’est quoi ?

Alateen est un endroit où les membres se rassemblent pour :

  • Partager leur expérience, leur force et leur espoir afin de trouver des techniques efficaces pour faire face à leurs problèmes
  • Discuter de leurs difficultés et s'encourager
  • S'aider les uns les autres à comprendre les principes du programme Al-Anon en utilisant les Douze étapes et les Douze Traditions d'Alateen

Alateen n'est pas :

  • Un programme pour les adolescents qui ont un problème d'alcool ou de drogue.
  • Un endroit où les adolescents se plaignent de leurs parents ou de quiconque d'autre.
  • Un club social

Alateen, c'est pour qui ?

Les réunions s'adressent à des jeunes entre 12 et 18 ans, mais nous avons des enfants beaucoup plus jeunes qui suivent les réunions. Les plus jeunes Alateen ont commencé vers l'âge de 4-5 ans. Les parents les amènent aux réunions, mais n'y assistent pas.

Peut-être n'es-tu pas sûr(e) que la personne qui consomme dans ta famille soit vraiment alcoolique. Ce n'est pas grave. Si tu as envie de venir aux réunions Alateen, ce n'est pas nécessaire de la savoir. Il suffit que tu sois gêné par la consommation d'alcool de quelqu'un.

Alateen, ça fonctionne comment ?

Les séances Alateen sont encadrées par deux membres Al-Anon. Ils sont là pour veiller au bien-être de chacun et au maintien des traditions Al-Anon : garder l'anonymat, ne pas interrompre, écouter, parler en son propre nom, garder la discussion centrée sur le rétablissement. Il ne dirigent pas, les jeunes apprennent à gérer la discussion et à parler en leur propre nom.

Le matériel utilisé lors des réunions (livres, jeux, étapes illustrées...) est adapté en fonction de l'âge.

Alateen, il y a de l'espoir !

Peu importe à quel point ta situation est difficile, tu peux te bâtir une vie meilleure en te rappelant de faire ta part pour te rétablir, cela n'arrive pas tout seul. Essaie de ne pas oublier les points suivants :

  • Alateen a aidé une foule d'autres jeunes. Nous ne sommes pas seuls - beaucoup d'autres adolescents ont connu les mêmes problèmes.
  • L'alcoolisme affecte la personne qui boit et celles qui sont dans son entourage immédiat.
  • Te renseigner sur l'alcoolisme peut t'aider à l'accepter en tant que maladie.
  • La dépendance d'une autre personne à l'alcool n'est pas un miroir de toi. Rappelle-toi : nous ne sommes pas la cause, nous ne pouvons pas la contrôler et nous n'en connaissons pas la cure.
  • Tu n'es pas responsable du comportement de tes parents.
  • Discuter de ta situation avec quelqu'un en qui tu as confiance t'aidera.
  • Essaie d'être patient avec toi-même et ta famille. L'alcoolisme t'affecte ainsi que ta famille depuis longtemps et il se peut que le rétablissement soit long.
  • Essaie de te comporter du mieux que tu peux, "un jour à la fois".
  • Etudies les Douze Etapes et les Douze Traditions. Celles-ci constituent une partie importante du programme.

Le groupe Alateen peut t'aider à te centrer sur toi plutôt que de t'obséder sur ton parent alcoolique. Il ne s'agit pas de l'abandonner mais de commencer à vivre ta vie ! Malgré un climat familial tendu, tu trouveras petit à petit de l'estime pour toi, tu apprendras à dire ce que tu penses et tu auras plus de facilité à faire face aux conflits. Tu pourras pratiquer l'entraide avec d'autres membres du groupe en téléphonant ou en vous rencontrant entre les réunions. Certains deviendront de véritables amis en qui tu peux avoir confiance.

© Copyright Groupes familiaux Al-Anon de Suisse romande et italienne

©Copyright images: https://unsplash.com/