Comment ça marche

Fonctionnement d’Al-Anon

La consommation d’alcool d’une autre personne vous dérange, vous gêne ou vous inquiète ? Vous avez envie de venir à une réunion mais vous vous posez des questions, vous vous demandez ce que vous allez y trouver, vous hésitez.

Les textes que vous trouverez dans cette rubrique pourraient répondre à vos questions. Si ce n’est pas le cas n’hésitez pas à nous contacter par mail. Un(e) participant-e aux groupes Al-Anon vous répondra volontiers.

Qui assiste aux réunions ?

Si vous êtes préoccupé par la consommation d’alcool d’une autre personne, vous pouvez assister aux réunions Al-Anon. Il n’est pas nécessaire que cette personne reconnaisse qu’elle est alcoolique ou que vous soyez vraiment certain(e) qu’elle l’est. Il suffit que vous soyez – ou que vous ayez été – gêné par sa consommation. Peu importe si la personne alcoolique boit encore ou si elle a arrêté, si elle est décédée ou physiquement éloignée de vous. Prendre un rendez-vous n’est pas nécessaire.

Les participants aux groupes Al-Anon sont des parents ou des amis intimes :

  • d’un alcoolique sobre, membre des AA ou pas

  • d’un alcoolique qui essaie de surmonter son obsession de boire, mais qui fait des rechutes périodiques

  • d’un alcoolique qui refuse de l’aide, d’où qu’elle vienne

  • d’un alcoolique qui ne se reconnaît pas comme tel

  • d’un alcoolique qui est décédé, avec lequel le participant ne vit plus ou de qui il est divorcé.

Les participants ont tous un point commun : ils estiment que leur vie a été profondément affectée par la consommation d’alcool d’une autre personne.

Dans les groupes, vous trouverez des gens de toute catégorie sociale, de tout milieu et de tout âge. Cette diversité contribue à des partages d’expériences riches et variés, dans un climat d’amitié.

Comment Al-Anon peut-il m’aider ?

Nous nous réunissons afin de partager notre expérience, notre force et notre espoir. Même si chaque situation est spécifique, vous rencontrerez des personnes qui partagent vos sentiments et vos émotions. Grâce aux réunions et aux lectures suggérées vous en arriverez à constater qu’il n’y a pas de situation trop difficile pour être améliorée, ni de malheur trop grand pour être soulagé.

Nous ne donnons aucun conseil et ne recommandons aucune ressource extérieure. Nous n’offrons aucun soutien financier et ne fournissons aucune aide sociale. Nous ne sommes pas des professionnels.

Chacun peut assister aux réunions quand il le souhaite. Nous ne tenons pas de listes de présences.

Il n’y a aucune obligation de prendre la parole : chacun est libre de s’exprimer ou non. Nous pouvons venir à la réunion avec la seule intention d’écouter les témoignages des autres.


Est-ce que quelqu’un dira que je suis venu à la réunion ?

L’anonymat est un des principes de base d’Al-Anon. Lors des réunions, nous n’utilisons que notre prénom, voire un pseudonyme.

Nous ne répétons pas ce que nous avons entendu lors des réunions et ne révélons pas l’identité des personnes rencontrées.

C’est ainsi que nous pouvons créer un climat de confiance où chacun peut s’exprimer en toute sécurité.


L'anonymat

"Dans les groupes, on s’appelle par nos prénoms et on ne révèle pas les détails de notre vie privée. De cette façon, je peux me reconnaître dans tous les témoignages même si la vie de l’autre personne est complètement différente de la mienne. Ainsi, les différences culturelles et sociales passent au second plan au profit de ce que nous avons en commun: le fait de vivre ou d’avoir vécu auprès d’une personne alcoolique."

Wesley

"J’ai grandi dans un foyer alcoolique où dire quelque chose à un membre de la famille équivalait à le dire à tout le monde. J’avais raconté mon histoire à une participante Al-Anon. Quand j’ai appelé l’une de ses amies, elle aussi membre Al-Anon, j’ai été très surprise qu’elle ne connaisse pas mon histoire ! Quand j’ai compris que mes paroles n’étaient pas répétées, j’ai commencé à avoir confiance et à me sentir en sécurité."

Zoé

"La ville où j’habite est toute petite et tout le monde se connaît. J’étais terrorisée à l’idée de croiser des gens que je connaissais dans les groupes. Ce qui m’a finalement convaincue, c’est cette idée d’anonymat."

Yvonne


Est-ce une association religieuse ?

Al-Anon se base sur un programme à caractère spirituel, non religieux, qui convient à toute personne, quelle que soit sa croyance ou son absence de croyance.

Nous découvrons qu’il existe une force qui nous dépasse mais chacun est libre de le définir comme il l’entend. Nous ne discutons jamais de croyances religieuses.


Qui dirige les groupes ?

Nous sommes tous égaux et nous sommes tous responsables. Pour pouvoir fonctionner, nous avons besoin de participants se portant volontaires à certaines fonctions pour de courtes périodes : un mois, trois mois, un an environ : une personne s'occupera du téléphone, une autre de la trésorerie, quelques autres organiseront un week-end de rencontres, etc...


Combien cela coûte-t-il ?

Il n’y a pas de frais d’inscription, ni de cotisations. Lors des séances, nous passons un chapeau dans lequel chacun met ce qu’il souhaite.

Cet argent est utilisé pour couvrir le loyer de nos salles de réunions et financer notre permanence téléphonique, l’envoi de documentation ou l’impression de dépliants.

Nous subvenons à nos propres besoins grâce à la vente de nos livres et aux contributions volontaires des participants. Nous n’acceptons pas de subventions ou de financement de l’extérieur.


Qu’est-ce qu’une réunion AEDA?

Il s’agit de réunions Al-Anon spécialement destinées aux Adultes Enfants D’Alcooliques, d’où leur appellation AEDA. Certains membres Al-Anon ayant grandi dans le contexte de l’alcoolisme ont éprouvé le besoin de réunions spécifiques.

Nous avons tous des histoires de famille comportant des événements embarrassants, voire dévastateurs. Heureusement, l’expérience, la force et l’espoir exprimés par d’autres participants à Al-Anon peuvent nous aider à explorer nos propres racines et à nous rétablir malgré ce passé difficile.

© Copyright Groupes familiaux Al-Anon de Suisse romande et italienne

©Copyright images: https://unsplash.com/